18 avril 2007

Message

Message destiné aux tutelles de l'I3M, CNRS et Université Montpellier 2, ainsi qu'à l'ensemble du personnel rattaché au Département des Sciences Mathématiques et à l'I3M.

MESSAGE DU DIRECTEUR DE L’I3M UMR 5149 ET DIRECTEUR DU DEPARTEMENT DES
SCIENCES MATHEMATIQUES.
Afin de préparer l’avenir de l’UMR 5149 I3M, et après consultation avec les tutelles (CNRS et UM2) il est utile de préciser quelques points en relation avec la « statistique mathématique » qui est une des composantes de l’équipe EPS à Montpellier, l’autre étant la « biostatistique ».

Deux jeunes Professeurs de la composante « statistique mathématique » souhaitent aujourd’hui
quitter Montpellier à la faveur d’une mutation, ils ont été sollicités à Paris 6 et à l’ENS Cachan
(antenne de Rennes). Un jeune CR souhaite être promu à Toulouse.

Ces mutations ont un aspect positif : ces collègues ont pris un essor scientifique considérable dans notre UMR et sont sollicités pour des mutations de prestige.

Toutefois ces jeunes collègues représentent une partie importante du potentiel en statistique
mathématique de l’I3M. Ce domaine a un large spectre qui va des activités théoriques aux
applications. Il joue un rôle essentiel dans la formation et dans la recherche à Montpellier. Se priver de cet aspect des mathématiques à l’UM2 serait une erreur.

L’I3M a souligné dès sa création que les statistiques mathématiques doivent avoir leur place, ce qui a bien été le cas scientifiquement. Néanmoins des problèmes de fonctionnement au sein de l’équipe EPS ont contribué au souhait de départ de ces collègues.

Par ailleurs il est clair que la composante « biostatistiques » est importante. L’I3M et nos tutelles souhaitent compter avec cet axe qui réalise une interface et une relation appréciée vers l’extérieur des mathématiques. Pour autant son articulation avec la «statistique mathématique» doit être revue.

Aujourd’hui l’I3M doit mieux protéger le thème « statistique mathématique » qui fait partie intégrante de sa politique scientifique. Cela devra être clairement défini lors de la rédaction des profils des postes qui pourraient se libérer.

Les collègues concernés devront évaluer la situation. La création de deux équipes regroupant d’une part les « statistiques mathématiques » et d’autre part les « biostatistiques » au sein de l’UMR devrait permettre d’assurer les conditions de sauvegarde de l’excellence de l’axe de formation et de recherche « statistiques mathématiques » à Montpellier d’une part, ainsi que celles de l’axe « biostatistiques » d’autre part. Si ces créations génèrent effectivement ces conditions de sauvegarde, alors elles sont encouragées et il faut qu’elles soient réalisées. D’autres solutions majoritairement décidées au sein de l’équipe EPS actuelle peuvent bien entendu être retenues. Rappelons que chaque membre de l’I3M peut être rattaché à l’une de ses équipes.

L’objectif majeur est que nos jeunes collègues puissent choisir de renoncer à leur mutation et de
rester dans de meilleures conditions à Montpellier. Si malgré tout ils choisissaient de partir, l’objectif est que les nouveaux collègues recrutés en « statistiques mathématiques » puissent pleinement développer cet axe dans une équipe.

16 avril 2007

Première rencontre nationale des Jeunes Chercheurs ANR

*A MONTPELLIER!*
Première rencontre nationale des Jeunes Chercheurs ANR
Programme STIC / Maths

Inscriptions avant le 20 avril
Voir le site du CNRS
http://www.sg.cnrs.fr/usar/colloques/colloques_stic_maths.htm


J'attire notre attention sur le programme des MATHS, voir plus bas.

Ce sera intéressant et j'appelle les mathématiciens de Montpellier à assister à ce concentré de
maths. Notre présence sera certainement appréciée par les intervenants, et par l'ANR.

This page is powered by Blogger. Isn't yours?